Amecréation

Vous pouvez aussi écouter ce texte dans un programme audio en suivant ce lien : Jeff Brown parle à vos âmes.

Amecréation – la spiritualité avec les deux pieds sur terre

Spiritualité avec  les deux pieds sur terre

L’Amecréation est la philosophie de la PLANTE (des pieds) au CIEL. Il s’agit d’une spiritualité branchée à la terre. Il s’agit de vivre dans notre corps et de faire l’ascension vers Dieu de façon organique. Il s’agit d’honorer notre identité personnelle et notre forme physique, cette dernière n’étant pas simplement le « vaisseau » de notre âme, mais comme étant l’incarnation de l’âme.

L’Amecréation ne signifie pas s’élever dans les hauteurs sans ancrage. Il ne s’agit pas d’un modèle de contournement, ni dans sa création ni dans sa forme. J’entends par chemin de contournement spirituel, la tendance à sauter dans la spiritualité de façon prématurée, en général en s’efforçant d’éviter les aspects de la réalité terrienne. Ces réalités peuvent revêtir différentes formes : un inconfort émotionnel, un traumatisme non guéri, la pression économique.

Il est certain, que parfois il est nécessaire d’être détaché : lorsque nous devons nous rappeler de quelque chose qui se trouve au-delà de nos perceptions linéaires de la réalité, lorsque nous avons besoin de jeter un coup d’œil à une réalité plus vaste, lorsque nous avons besoin d’apprendre à discerner entre ce qui nous sert et ce qui nous déraille. En effet, nous sommes bien plus que notre esprit polisson, nos attachements névrosés, nos pensées étroites. Mais vivre dans le détachement constant, c’est prendre la bretelle de contournement spirituelle et manquer l’instant T dans son ensemble. Il s’agit de sortir de ses tripes corporelles qui contiennent les semences karmiques pour notre transformation, quand la seule façon véritable de faire l’ascension est d’avoir les deux pieds sur terre. Nous devons prendre racine pour prendre l’envol.

L’Amecréation n’est pas un modèle de détachement. Nous sommes invités à des moments de détachement qui sont partie intégrante de notre processus de développement, mais il s’agit essentiellement d’un modèle d’immersion. Il s’agit de sauter les deux pieds dans la vie, nous immerger dans nos sentiments et nos expériences en faisant l’effort d’apprendre ce dont nous avons besoin pour favoriser l’expansion de notre conscience. C’est une spiritualité incarnée. Il s’agit de « sentir » Dieu, et non de « penser » Dieu. Il s’agit d’un attachement sain, sélectif. Il s’agit d’une connexion sincère au chemin vers Dieu, une connexion sous toutes ses formes ….

Lorsque nous jouons à saute-mouton vers quelque chose de meilleur, nous évitons souvent quelque chose de crucial. Nous pensons que nous avons trouvé la félicité, jusqu’à ce que nous retombions dans des relations, où nos histoires nous attendent encore. En voulant échapper à nos vieilles douleurs, nous nous enchaînons tout simplement à nos problèmes non résolus. L’esprit est devenu une béquille plutôt que l’expression d’un épanouissement naturel. La bretelle de contournement peut-être empruntée momentanément, dans un moment de survie, mais la croissance réelle exige que nous revenions sur terre et que nous fassions face à nos démons. Nous devons prendre racine pour prendre l’envol. Nous devons soigner le cœur avant de pouvoir s’éveiller.

Le champ de jeu pour l’âme

Vu sous cet angle, le corps est loin d’être juste un vaisseau pour l’âme. C’est le champ où les leçons de l’âme sont récoltées. C’est le terrain d’accouplement pour l’émergence des âmes. Pour être réellement dans le « maintenant », nous devons être dans notre cœur, notre corps, nos sentiments. Les émotions réprimées sont des leçons spirituelles non réalisées. Afin de grandir, nous devons faire passer la joie et nos souffrances au travers de notre corps émotionnel jusqu’à ce que nos leçons spirituelles accouchent. Notre âme doit cheminer cellulairement.

La réponse finale n’est pas de se détacher et d’éradiquer le « Je », puisque le « Je » est le terrain sacré de l’émergence de notre âme. C’est avec l’identification au « Je » que notre âme a choisi d’apprendre ses leçons karmiques. Si nous voulons que notre âme grandisse en conscience , nous devons revenir dans notre corps et devons faire le travail d’excavation de notre image innée, l’être pré-codé que nous sommes venus humanifester dans cette vie-ci. Dans chaque vie nous apportons le programme pour la prochaine étape de l’expansion de notre âme. Le programme comprend les circonstances de notre vie, des personnes importantes, nos vocations et nos leçons. Nous ne pouvons pas incarner cette image si nous nous éloignons trop de notre humanité, de notre fragilité, de nos mémoires et de nos sentiments.

La réponse la plus complète est de travailler pour éradiquer le « Je » mal avisé. Pour y arriver, nous devons utiliser efficacement des techniques de détachement, surtout au départ. Nous devons apprendre qu’il y a quelque chose au delà de notre perception étroite de la réalité. Nous devons prendre de la distance pour regarder notre conscience habituelle. Nous devons apprendre comment nous détacher de ce qui ne nous sert pas. Et ensuite, lorsque nous sommes prêts, nous redescendons sur terre et travaillons sur ce qui vit à l’intérieur de nous.

Nous utilisons nos outils de détachement pour nous aider à trier entre l’or et la crasse, le sous-estimé et l’authentique. Nous nous efforçons réellement d’identifier et de nettoyer nos débris émotionnels. Nous faisons des efforts bien intentionnés pour laisser nos notions de séparation du « Moi » s’approfondir et devenir directement liées à ce que nous sommes vraiment. Nos pensées ne sont qu’illusion si elles ne reflètent pas qui nous sommes réellement, nos émotions sont un vrai gaspillage si nous ne les regardons pas toutes au travers des leçons spirituelles qu’elles contiennent. Lorsque nous sommes congruents dans notre authenticité, nos sentiments et nos pensées deviennent des instruments du chemin de vérité, l’expression directe de nos intentions les plus élevées.

Spiritualité est un autre mot pour réalité

L’Amecréateur comprend que la « spiritualité » est juste un autre mot pour la réalité. La personne la plus spirituelle qui soit, vit TOUS les aspects de la réalité simultanément : le matériel, le subtil, l’émotionnel etc.

L’Amecréateur tend à faire L’ASCENSION LES DEUX PIEDS SUR TERRE. L’idée sous-jacente est que notre ascension vers notre Dieu intérieur ne peut seulement être soutenue que s’il s’agit d’un épanouissement incarné qui s’élève du sol. Nous débutons avec le chakra racine, la quête du OM commence dans notre « home » (maison) – et nous traçons notre chemin à partir de là. Il n’est pas suffisant que nos pieds effleurent le sol. La vie mythique* démarre avec nos deux pieds plantés dans la Terre Mère. Lorsque nos pieds sont fermement plantés, notre âme peut se reposer sur une jambe lorsqu’elle poursuit son élévation.

En d’autres termes plus réels, cela signifie que nous devons être conscients de nos besoins pratiques. Cela signifie, ressentir notre connexion au monde qui nous entoure. Cela veut dire rapprocher la quête de l’éternel qui est intrinsèque à l’Est avec la quête de la santé mentale qui est intrinsèque à l’Ouest, ombre et lumière, liste de courses et unité de conscience, tout à la fois ! Cela signifie apprendre comment apprécier notre corps comme étant le jardin de la vérité. Cela veut dire admettre la façon dont nous nous détachons de nos zones d’ombre. Cela implique de faire le travail souvent difficile de nettoyer nos débris émotionnels et de prendre le contrôle de nos schémas relationnels. Nous faisons le nettoyage de nos débris émotionnels car ainsi nous créons de l’espace à l’intérieur de notre moi authentique, afin qu’il puisse émerger, mais aussi parce que ces sentiments et ces mémoires contiennent de façon inhérente les leçons dont nous avons besoin pour grandir au plan spirituel. Nous ne pouvons créer et donner forme à notre âme sans apporter de nourriture karmique ni d’eau à notre âme-moulin. Notre âme doit cheminer dans nos cellules, reliant l’ascension spirituelle à la matière énergétique que les cellules de notre corps contiennent.

Dieu n’est pas une construction détachée quelconque. Dieu est notre personne-ité. Chacun d’entre nous est le « Je » de Dieu. Faîtes un peu attention au détachement. Dieu est dans notre « être humain », Dieu est au sein de notre connexion avec les autres, Dieu se trouve dans notre cœur aimant, Dieu est DANS les genres humains. Nous-Dieu.

______________________________
N.d.T : « Vie mythique » signifie pour l’auteur une vie extraordinaire, pleine de sens.


Commentaire

Amecréation — 7 commentaires

  1. Bonjour,
    Je trouve que ton article est fort intéressant car il est bon de montrer aux « hommes » que le corps n’est pas seul, il fait partie de l’univers et l’harmonie entre les deux permet une vie plus sereine.
    Je pratique le yoga depuis des années et dans cette pratique nous essayons d’être en harmonie avec l’univers.
    Pourtant à aucun moment il n’est question de Dieu.
    Je suis athée et cela ne m’empêche pas de chercher l’harmonie avec l’univers pour vivre en accord avec la nature qui m’entoure. D’un certain côté je peux dire que je prtique une certaine spiritualité.
    L’on vit beaucoup mieux et plus serein ce qui permet d’affronter les problèmes avec plus de clairvoyance.
    Mais chacun est libre de croire en Dieu ou non, je voulais juste faire remarquer que la spiritualité existe aussi en dehors des religions.
    Bonne journée

  2. Ping : Les termes du coeur : des profondeurs à nos masques

  3. Ping : Les termes du coeur - Dictionnaire de l'Amecréation

  4. Ping : Les termes du coeur : crise nerveuse ou bien percée nerveuse

  5. Ce blog me remue profondément. Il parle au coeur…
    Je ne suis pas aussi à l’aise avec les mots, peut être n’ai-je pas tout compris…
    Ce que j’ai entendu c’est que la spiritualité, la recherche de Dieu c’est le retour à la source: à notre être véritable. Il est tellement encombré de scories qu’il faut travailler couche après couche et retirer toutes les croyances, les conditionnements, les masques.
    La relation est un excellent outil pour cela. Mais c’est difficile de garder le coeur ouvert lorsque nous sommes en conflit.

    • Bonjour Martine,

      Merci pour votre visite sur le blog et votre commentaire.

      Je suis contente de voir que la vibration originale des textes de Jeff Brown, qui touchent le coeur de beaucoup d’anglophones, est bien retransmise en français.

      Pour l’auteur et selon tout son parcours, « God is in the people » …. « Dieu est dans les êtres humains ».

      Effectivement garder le coeur ouvert au milieu des défis de la vie, est un véritable challenge pour les Terriens. Etre dans l’énergie féminine permet apparemment de le faire.

      J’espère que vous continuerez d’apprécier le blog.

      Emmanuelle

  6. Ping : Des émotions pour débusquer les schémas et grandir dans sa spiritualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge