L’homme qui s’éveille, selon Jeff Brown

L’homme s’éveille

Le portrait d’un genre humain naissant

Jeff Brown l'homme qui s'éveille

 

L’homme qui s’éveille est un homme conscient, qui se définit comme sincère. A ses yeux, être conscient n’est pas une construction cérébrale, ni un exercice intellectuel dépouillé de tout sentiment. Il s’agit d’une expérience ressentie dans le cœur et qui s’exprime à l’extérieur, un mouvement de conscience en perpétuelle expansion. Il s’agit de ressentir Dieu et non de penser Dieu. L’homme nouveau est toujours en chemin, il s’éveille en approfondissant de plus en plus son interface avec le monde des sentiments. Il continue de progresser vers une conscience bienveillante et qui inclut toutes les expériences de la vie.

L’homme qui s’éveille, a décidé de changer son regard sur la vie, passant d’un mode focal et ethnocentrique à un mode de perception centré sur le monde. Sa communauté est l’humanité. Bien ancré dans ses relations, son sens des responsabilités s’élargit bien au-delà de son moi local et de sa communauté. Lorsqu’il en a la possibilité, son carburant de vie le propulse vers des choix qu’il fait selon une vision d’expansion possible pour toute l’humanité. Non pas chaque homme pour lui-même, mais chaque homme pour l’humanité.

L’homme qui s’éveille, vénère le féminin divin, dans toutes ces formes. Il célèbre le miracle de la femme. Il est respectueux, digne et plein de grâce. Il s’attriste de voir les horreurs perpétuées contre les femmes par le masculin malveillant. Il tient ses frères pour responsables. Il s’amende de ses mauvaises actions. Il co-crée un monde dans lequel toutes les femmes se sentiront libres d’évoluer, de trouver leur voie, d’actualiser leur magnificence innée. Il accueille un monde où les femmes et les hommes sont des partenaire égaux.
Des Hommes.

L’homme qui s’éveille n’est pas dérouté par les évènements extérieurs. Il est ressourcé de façon authentique. Il ne se compare pas aux autres. Il n’adapte pas sa personnalité au dictât des foules. Il reste centré, respecte les autres mais ne se définit pas selon leurs critères. Il travaille avec assiduité à libérer sa conscience des liens égoiques qui l’enferment. Il est devenu son propre modèle-étalon, donnant plus de valeur à son authenticité qu’à son image. Il est le sculpteur de sa propre réalité.

L’homme qui s’éveille entreprend avec courage son travail émotionnel. Il nettoie ses débris émotionnels et laisse fondre son armure. Il fait face à ses problèmes et ses schémas inconscients avec son coeur. Il se rattrape lui-même de ses tendances à l’auto-évitement et honore la sagesse au coeur de la douleur. Il communique ses sentiments d’une façon respectueuse vi-à-vis d’autrui. Il apprend et parle la langue du cœur.

L’homme qui s’éveille mène une existence qui fait sens. Il a entendu l’appel pour mener une vie plus profonde. Il n’est pas satisfait d’avoir à survivre seulement, ses ambitions sont ancrées dans des considérations plus élevées : l’excavation et l’actualisation de son but divin. Il trouve son énergie dans ses dons et non dans la machination de l’égo malveillant. Il est revêtu d’authenticité divine qui lui permet de lever les voiles sur ce qui importe réellement. Son but est son chemin.

L’homme qui s’éveille est responsable de ses actes et de leurs conséquences. Il ne se détourne pas de ses responsabilités. Il n’est pas dans l’évitement ou la plainte. Il s’accepte et est honnête d’un point de vue émotionnel. Il reconnaît ses erreurs et les répare. Il s’attache à aller dans les profondeurs et s’éveille de plus en plus consciemment à chaque leçon.

L’homme qui s’éveille avance de l’intérieur vers l’extérieur. Il est plus intéressé par une expansion intérieure que par des réalisations extérieures. Il cultive et fait honneur à son intuition. Il explore et plonge dans sa géographie intérieure. Il part à l’aventure dans ses profondeurs et intègre les trésors trouvés dans sa façon d’être. Il recherche la congruence entre sa vie intérieure et sa manifestation extérieure.

Jeff Brown l'homme competL’homme qui s’éveille tend à vouloir être complet. Il ne se satisfait pas d’une façon d’être fragmentée. Il n’est pas attaché aux notions archaïques, linéaires de la masculinité. Il cherche l’équilibre sacré entre le masculin sain et le féminin sain. Il souhaite une façon d’être inclusive, celle qui reflète tous ses archétypes.


L’homme qui s’éveille incarne les standards d’intégrité les plus élevés dans ses paroles et ses actions. Il fait un effort soutenu pour travailler sur tous les points en lui qui ne sont pas intègres. Dans son royaume d’intégrité il ne laisse pas la place à la facilité ni au service de ses intérêts personnels. Il tient parole, même si cela lui coûte. Il est assez solide pour se retirer d’un système corrompu. Il reconnaît que le succès sans intégrité est malsain et insignifiant au plan karmique.

L’homme qui s’éveille donne la priorité aux relations conscientes. Il donne de la valeur aux co-créations authentiques. Il considère avec honneur les relations comme une pratique spirituelle. Il recherche une intimité physique qui est profondément vulnérable et connectée au cœur. Il est en harmonie et engagé dans la vie, respectant les frontières de son moi. Si un défi relationnel survient, il lève courageusement tous les obstacles à l’intimité. Il reste dans le feu du coeur.

L’homme qui s’éveille est un guerrier du cœur. Il remet son épée clarifiée dans son fourreau intérieur, coupant tout ce qui ne relève pas de la compassion. Après trop de cycles de vie passées l’arme à la main, le guerrier au cœur tendre est en train de naître en lui. Il honore la capacité du guerrier de s’affirmer, sans être agressif de façon arbitraire. Il est animé par l’amour et la compassion.

L’homme qui s’éveille, fait des efforts pour vivre dans un état de remerciement constant. Il est reconnaissant du cadeau de la vie. Il remercie ses ancêtres qui ont posé les fondations sur lesquelles son expansion repose. Il est reconnaissant envers les personnes qui l’ont encouragé avant qu’il ne s’encourage lui-même. Il remercie celles et ceux qui se sont tenus à ses côtés dans cette vie çi. Il sait qu’il n’est pas seul.

L’homme qui s’éveille est à l’aise dans sa sensibilité. Il participe à sa révélation de soi. Il ne craint pas de se rendre : à la réalité, à l’amour, à la vérité. Il ne s’agit pas d’une faiblesse, mais de succomber avec courage. Il faut plus de courage pour ouvrir son coeur que de le tenir fermé. Il explore ouvertement ses capacités de réceptivité et de tendresse. Il ne considère pas ces qualités comme étant féminines, mais comme partie de l’Homme complet. Il est assez fort pour vivre au cœur de la grande arène des émotions.

L’homme qui s’éveille avance sur la place de marché de manière responsable, tout en gardant un oeil vigilant sur l’égo malveillant. Il ne saute pas sur une opportunité pour être opportuniste. Il ne pratique pas la concurrence dans le seul but de faire de la compétition. Il n’accumule pas pour le plaisir d’accumuler. En dessinant le tracé de sa vie, il garde toujours à l’esprit son impact sur l’humanité. Il a retrouvé tous ses pleins pouvoirs mais n’exploite pas le pouvoir. Il extrait son pouvoir de sa connexion à la source, et non pas de son autorité sur les autres. Lorsqu’il peut, il partage l’abondance, offrant ses services à l’humanité. Il travaille dur pour construire le pont entre ce monde tel qu’il est, et un monde divin d’infinité.

L’homme qui s’éveille vénère la Terre Mère. Il vénère les animaux. A aucun moment il ne se sent pas supérieur ni différent du monde naturel. Il comprend l’interconnexion et la nature interdépendante de la réalité. Il sait que s’il cause des dégâts dans l’environnement, il s’abîme lui-même. Il marche avec précaution, en conscience, avec lucidité et émerveillement.

L’homme qui s’éveille ne s’approprie pas Dieu. Sa spiritualité est tolérante, inclusive et respectueuse. Il fait honneur à toutes les voies qui mènent à Dieu, dans la mesure où elles respectent les autres. Il accepte les croyants et les non-croyants. Il condamne tout chemin tracé sur les différences religieuses pour justifier toute forme de destruction.

L’homme éveillé met en avant les nombreuses qualités saines du masculin d’antan. Il est noble. Il est responsable. Il est productif. Il est bon. Il est protecteur. Il est totalement honorable. Il est bien sur Terre. Il est vigoureux. Il est flexible. Il est réaliste. Il est plein d’espoir. Il est sensible mais non fragile. Il est doté d’un égo sain et non égocentrique. Il est à la fois bien ancré et a suffisamment de hauteur sur la vie. Il fait son ascension avec les deux pieds sur terre. Il est réellement ici.


Commentaire

L’homme qui s’éveille, selon Jeff Brown — 4 commentaires

  1. Très beau texte, Emmanuelle, plein de sagesse et… de bon sens.

    Je l’ai lu plusieurs fois.
    Je crois malheureusement qu’il nous faudra encore du temps pour arriver à ce stade de l’évolution.
    Le monde d’homme qui se caractérise encore aujourd’hui par bien des crises, dictées par la machination d’égos malveillants (pour reprendre les termes de Jeff) a encore beaucoup à apprendre ici-bas.

    Mais, les choses changent doucement. Des idées nouvelles apparaissent à l’instar d’un Jeff Brown, d’un Neale D. Walsch ou encore d’un Eckhart Tolle.

    Vu qu’il y a longtemps que je ne crois plus au hasard, je ne pense pas me tromper en disant que nous sommes dans la bonne direction.

    À bientôt,
    Jean-Charles Articles récents..Estée Lauder (1906-2004), femme d’affaire en cosmétique et pionnière du buzzMy Profile

    • Bonjour Jean-Charles,

      Oui, je pense que ce n’est pas du luxe que nous le lisions plusieurs fois. J’espère aussi que les hommes vont évoluer dans le bon sens et que les vraies qualités masculines seront celles de référence.

      Bon week-end éveillé

      Emmanuelle

  2. C’est consistant, sans doute très complet, ardu, certes, mais, finalement, ce sont des préceptes que nous connaissons, séparément les uns de autres. Leur rédaction, leur mise ensemble fait de ce texte quelque chose de très beau et de très utile. C’est un peu comme si son texte rassemblait des notions éparses et leur donnait une structure, une expression ! Bravo à lui et bravo à toi pour la traduction…
    Bernadette GILBERT Articles récents..Soupe de lentilles au cuminMy Profile

    • Merci Bernadette.

      La tâche est ardue pour l’humanité. Il vaut mieux avoir de beaux textes pour passer les étapes en douceur.

      Jeff fait une proposition de portrait. D’autres portraits sont possibles. Il aurait aimé recevoir le protrait de la femme éveillée. Moi-même je ne maîtrise pas suffisamment la langue anglaise pour écrire un si beau texte. Néanmoins, en tant que femme, je me reconnais dans les qualités de l’être éveillé qu’il décrit.

      Evolution à suivre….. des deux côtés de l’Atlantique

      Emmanuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge