Jeff Brown est monté dans le train spirituel à la gare « persévérance »

Logo farandole blogs art de la vie

 

Cet article fait partie de la farandole d’articles du groupe de blogs “L’art de la vie”.

Quelques conseils aux débutants pour leur voyage spirituel

 

train spirituelPersévérance est un maître mot caractéristique de la création et du voyage spirituel de Jeff Brown.

Il a persévéré pendant une quinzaine d’années à excaver ses émotions, à faire le travail sur lui-même dont le point culminant a été l’écriture de  son livre “Soulshaping”.  Cette étape aura duré six années. Puis il a tenu bon pour publier son livre, en commençant par le faire lui-même,  jusqu’à ce qu’une maison d’édition qui lui convienne, reprenne la diffusion de son livre.

Aujourd’hui, au moment où j’écris, il arrive au terme  de sept autres années pendant lesquelles il a co-produit le film documentaire “Karmageddon”, qui rencontre un succès inattendu auprès du public.

Il termine également l’écriture de son second livre « Ascending with both feet on the ground » (une création qui lui a pris cinq années) qui vient d’être publié.

A chaque fois un travail de longue haleine, auquel il ne consacre qu’une partie de son temps hebdomadaire, étant un homme d’affaire dans la réalité économique.

Jeff Brown est également persévérant dans ses relations, plus particulièrement dans la relation avec son âme.

Qui dit persévérance, dit début de quelque chose, début d’un chemin. Il y a toujours un début afin de pouvoir persévérer. Un jour je lui ai donc demandé quels conseils il pourrait donner à toute personne qui décide de monter dans le train, dans quel wagon s’installer, et comment emprunter son chemin spirituel.

Emmanuelle Labat : Jeff, vous avez été débutant un jour. Qu’est-ce qui a marqué le début de votre chemin spirituel ?

Jeff Brown : Je ne suis pas sûr du moment où mon voyage spirituel a démarré. Il me semble que nous sommes toujours en train de débuter puisque nous évoluons sans cesse. Nous enlevons une peau, et une nouvelle peau est en train de se former. Chaque nouvelle peau habille une nouvelle prise de conscience, la compréhension de pourquoi nous sommes nés et dans quel but.

Emmanuelle Labat : Quelle est la première gare à laquelle vous avez pris le train ? Il y a bien un évènement qui marque cette étape ?

Jeff Brown : La première fois que j’ai senti que j’étais consciemment en voyage, que j’étais monté dans le train spirituel, a été probablement à l’occasion d’un atelier de guérison émotionnelle auquel je participais. Le stage avait lieu à l’Institut Omega de Rhinebeck à New-York, que j’apprécie beaucoup. C’était au cours d’un travail de respiration holotropique. J’ai  bien vu au-delà de ma conscience habituelle. J’y ai bien vu que je voyageais, sans notion temporelle, en tant qu’âme.  Il s’agissait d’un nouveau monde, vaillant, dans lequel je voyais que j’étais bien plus, et en même temps exactement semblable à mon identité personnelle. C’était la première gare de train, allongé sur un tapis de sol en respirant à l’Omega.

Emmanuelle Labat : que recommanderiez-vous à une personne qui commence tout juste à entrer dans la connaissance de soi?

Jeff Brown : Si vous êtes au tout début de votre voyage spirituel conscient, je recommande deux choses. Tout d’abord, faire un travail émotionnel. Vous pouvez le faire sous la forme d’une thérapie, grâce à des relations personnelles assez sécurisantes, ou en participant à des stages.  L’inconscient collectif est toujours en sommeil et de ce fait nous avons accepté de réprimer notre authenticité émotionnelle, considérant que c’était une façon d’être normale. Il en résulte, que nous sommes trop souvent bloqués pour accéder à une conscience spirituelle et nous sommes incapables de grandir spirituellement. La maturation spirituelle est équivalente à l’expansion émotionnelle. Nous devons devenir conscients au plan émotionnel afin de pouvoir grandir au plan spirituel.

Emmanuelle Labat : Donc un travail accompagné ou bien seul….

Jeff Brown : Prendre le temps seul(e). Je l’appelle “ameseule” dans mon livre “Soulshaping” : un voyage vers la création de soi.  Beaucoup d’entre nous vivent leur vie dans un contexte de sur-stimulation, de distraction, trop occupés ou submergés pour pouvoir accéder à notre voix intérieure. Pour grandir, il est essentiel pour bon nombre d’entre nous  de pouvoir passer du temps seul avec notre âme, à la fois pour apprendre à écouter ses messages et pour se sentir plus à l’aise pour passer de l’intérieur à l’extérieur. Nous devons cultiver une relation avec note âme.

Si vous avez envie de monter dans le train avec Jeff Brown et moi-même,

vous pouvez laisser votre adresse e-mail sur le blog.

Prendre place dans le train avec Jeff Brown

Retrouvez l’ensemble des autres articles sur le thème de la “persévérance” sur le blog de Danièle :  la forme et le bien-être.


Commentaire

Jeff Brown est monté dans le train spirituel à la gare « persévérance » — 9 commentaires

  1. Très belle vidéo, Emmanuelle ! On voudrait entendre un peu la voix de Jeff Brown, même en anglais. On a un peu l’impression qu’il est un autre toi-même, ton moi masculin, ton miroir… C’est un peu mystérieux et très agréable !
    A bientôt,

    • Bonjour Bernadette,

      C’était aussi mon souhait d’avoir la voix de Jeff Brown en anglais. Je persévère et je lui ai indiqué aussi ta demande. Nous devons patienter.

      Non Jeff n’est pas mon miroir, ni mon moi masculin. J’ai en moi, mon masculin bien à moi.
      Jeff a un début de vie différent du mien, nous nous rejoignons aujourd’hui dans nos idées et notre façon de comprendre la vie.

      Bien à toi

      Emmanuelle

  2. Emmanuelle bonjour,

    Très belles métaphores que celles du train, de la gare, des rails et des tunnels. Jésus montait un âne, Lao Tseu un buffle… Il est effectivement temps de « prendre le train ».

    Mais sans oublier, comme le disait si bien Krishnamurti, que « la vérité est un pays sans chemin ». En effet, aucune distance ne sépare soi-même de soi-même. Il n’y a pas de chemin… mais il faut cheminer. Cheminer vers de plus en plus de conscience d’être déjà arrivé à destination, ici et maintenant. La seule gare qui soit à la fois de départ et d’arrivée s’appelle le présent.

    Nous ne pouvons pas créer ce qui n’est pas ; nous ne pouvons créer que ce qui est.

    Bernard

    • Bonjour Bernard,

      Merci pour ce beau commentaire d’une première visite sur le blog.

      Pafait, nous ne sommes plus tous seuls dans le désert. Les gens arrivent à prendre le train, après que ceux qui ont peur aient fait grève.

      Et merci pour Krishnamurti qui est l’un de mes philosophes préférés !

      Bon week-end de création

      Emmanuelle

  3. Bonjour Emmanuelle !

    « J’ai bien vu au-delà de ma conscience habituelle. J’y ai bien vu que je voyageais, sans notion temporelle, en tant qu’âme. Il s’agissait d’un nouveau monde, vaillant, dans lequel je voyais que j’étais bien plus, et en même temps exactement semblable à mon identité personnelle. »

    Voilà ce que j’ai vécu aussi et qui a continué pendant des jours jusqu’à des étapes dans d’autres dimensions…car nous sommes dans un univers multi -dimensionnel.
    Ce fût le « départ conscient de ma vie spirituelle », la connaissance de ma partie éternelle, infinie, cosmique, comme si une partie de moi allait vivre là, où vivait là et allait communiquer avec ma partie terrestre. Et c’est ce qui se fait depuis.

    Ca a donne un énorme carburant à ma vie, une force et une opiniâtreté qui furent parfois entamées par les grosses émotions de peur du collectif. J’ai dû apprendre au fil des années à recycler ces énergies plutôt que les laisser détruire ou couper mon lien à mon âme (ou esprit). Dans les contes le symbole de ces énergies sont les sorcières, ogres, géants, diable. Les contes de fées sont des histoires « entre deux mondes » ,qui raccordent les fils.

    Pas pour rien que je suis née sous le signe des gémeaux (voir le mythe de Castor et Pollux)
    J’accorde donc du temps à ce dialogue avec mon autre. Quand par hasard pendant une période, je ne peux pas le faire, je me sens vide et déprimée, fatiguée.
    Quand j’ai vécu parfois des rythmes de travail comme tout le monde, pendant de courtes périodes…j’ai vite l’impression de devenir folle.

    Le mal-être existentiel général, vient de cette coupure avec cette partie infinie de soi-même. C’est comme si les marionnettes étaient coupées de leurs fils et surtout de ceux qui les animent.
    Le fait de maintenir les gens dans cette cadence les rend impuissants. Ils laissent aux autres les rennes du pouvoir pendant ce temps.

    Merci pour cet article

    Elisandre

    • Bonjour Elisandre,

      Merci pour ce beau retour d’expérience qui rassurera certains d’entre nous.

      Oui, les soucis existentiels, tels que la santé, viennent de ce principe de séparation. Les terriens sont pour la plupart déconnectés de leur âme et pensent que la vie se limite à la chair de leur corps qu’il peuvent toucher.

      C’est aussi ce que j’explique dans mon long article sur le blog http://www.lespaquantique.com, « Comment réduire la facture de la santé », quand je parle du fait que je prends le temps tous les jours de parler à mon âme. J’appelle ce moment prière. Pendant ce temps, en fait, je parle à la Grande Emmanuelle, pour savoir un peu ce qu’elle veut et qu’est-ce qu’elle dit. Et le retour d’information se fait. Dans mon cas l’amephone (voir la défintion dans l’article http://aimaenergy.com/energie-de-ame-selon-jeff-brown/), fonctionne bien, donc le retour est rapide. Pour d’autres, j’imagine, que cela peut prendre un peu plus de temps.

      En espérant que tous ces exemples concrets vont aider les autres à raccrocher un peu les wagons, plutôt que de rester bloqués sur le passage à niveau et se laisser détruire par le train lancé à toute vitesse, sur lequel ils n’ont aucun contrôle.

      Bonne semaine à toi

      Emmanuelle

  4. Être à l’écoute de son âme en laissant de côté notre mental qui est sans cesse dans le jugement n’est pas toujours évident à contrôler au quotidien.
    D’où en effet la nécessité d’être le plus souvent dans le moment présent.

    Très sympa ta vidéo, Emmanuelle.

    J’ai cru comprendre que tu étais en train de traduire le livre de Jeff Brown en français ?

    • Bonjour Jean-Charles,

      Il est primordial de passer du temps avec son âme. Chacun a sa technique.

      Je me souviens avoir entendu un jour, Bill Nelson l’inventeur du SCIO, l’appareil de biofeedback quantique que j’utilise, dire que nous avions un problème si nous n’arrivions pas tous les jours à passer une demi-heure voire une heure avec soi même. Elles sont encore rares les personnes qui le font.

      Tout le blog est déjà l’amorce de la traduction du livre SoulShaping. Les concepts principaux sont en français, comme la philosophie de Jeff Brown, le dictionnaire etc. Le livre ensuite raconte les expériences de vie de l’auteur. Le blog facilite la lecture du livre en anglais. Je l’ai dévoré en un week-end et je n’avais pas à disposition tout le vocabulaire en français.
      Nous allons bientôt parler du sujet de l’intuition, de la petite voix intérieure sur le blog, dans le cadre de la prochaine farandole du groupe l’art de la vie. C’est encore un sujet important de son livre.

      Le puzzle se monte petit à petit….

      Emmanuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge